Assemblée citoyenne : Transparence rédigeons la nouvelle loi !

Évènement public le mardi 20 juin 2017 à 19:00 - 23:00, Rue de la Grande Île, 8 à 1000 Bruxelles, Belgique

Invitation sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1935006666744848/permalink/1935010913411090

Accès en lecture pour le public, modification près identification par les utilisateurs d'anticor.be, notification possible après identification et abonnement à la page.

Résumé de l'assemblee citoyenne du 20 juin

: Accueillis généreusement dans une très grande salle par le “forum social bruxellois” au centre ville, grand enthousiasme des 25 participants, dont 3 membres de partis politiques (groen -ptb)

Après un tour de table des motivations et aspirations de chacun, le but de la réunion est abordé : -élaborer ensemble un cahier de renvendications pour des sanctions contraignantes en matièrede transparence.

Une proposition a semblé se dégager : demander l'ouverture d'une enquête parlementaire qui irait sasir dans chaque commune bruxelloise,les documents de rémunérations des mandats dérivés , recoltés normalement par les communes depuis 11 ans, (et d'interroger les bourgmestres qui n'ont pas recoltés ces donnees)

Une conseillère communale, connaissant un expert, va se renseigner sur le l'idée d'imposer des sanctions administratives aux mandataires n'ayant pas respecté la loi de déclarations de leurs rémunérations.

Plusieurs personnes ont proposés leurs compétences pour des tâche sinformatique, rédactionelle, communication etc.;

Merci à tous pour votre apport à cette belle réunion pleine d'enthousiasme de changement YES WE CAN

Documents/liens

Réunion

Présents
Excusés Alexandra Karlović, Christophe Van Geluwe

Notes de réunion

Discussion

Marc, 2017/06/22 20:55, 2017/06/22 21:01

Marc Toledo : trop is te veel J'apprécie énormément l'initiative. Pour ma part je crains que se lancer dans un chasse aux sorcières ne soit pas le remède attendu et prendra beaucoup trop de temps… je privilégierais plus la prévention que la répression … Tous les partis étant concernés, les contraindre à adhérer à une charte responsabilisant les partis obligera ceux ci à faire le nettoyage par eux même … avec à la clé sanction rétroactive sur les donations publique perçues. Les partis qui n'adhèreraient pas se discréditeraient auprès de la population… c'est déjà ainsi que fonctionne la regelementation des donations publiques par rapport aux respects des droits de l'homme … donc un amendement devrait suffire et ne nécessiterait pas des années d'investigations et autres procédures …. à méditer

Claude Archer, 2017/06/22 21:02, 2017/08/12 23:58

Bonjour Marc, les approches sont complémentaires..le gentil flic et le méchant flic donnent un meilleur résultat unis :-) A bientôt

Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
L᠎ Y S O T
 

Outils du site